30 ans d’actions innovantes et partenariales au service des Essonniens

Á l’occasion des 30 ans de la Caf de l’Essonne, nous vous proposons un entretien avec Guillaume Lacroix, directeur de la Caf de l’Essonne.

Bilan et perspectives. 

Le rôle de la Caf a-t-il évolué en 3 décennies, notamment pour les allocataires ?

Guillaume Lacroix : « Oui, bien sûr, les missions d’une Caf sont toujours en mouvement !  En 30 ans, la Caf de l’Essonne n’a cessé de moderniser ses outils et ses pratiques pour apporter une réponse personnalisée et dans les meilleurs délais aux allocataires.

Le numérique et les téléprocédures ont été les véritables accélérateurs de l’évolution de la relation entre les allocataires et la Caf. Je pense notamment aux sites caf.fr et à mon-enfant.fr, ainsi qu’au développement des applis mobiles.

Faire ses démarches est devenu rapide, fiable et facile. Si nos allocataires sont 90 % à utiliser le numérique, nous sommes aussi là pour accompagner ceux qui rencontrent des difficultés.

Ce qui n’a pas changé, en revanche, c’est la dimension humaine ! Notre mission est résolument humaine et elle le restera. Elle dépasse la simple logique administrative incarnée par nos téléprocédures.

Au quotidien, nous sommes aux côtés de nos allocataires et de nos partenaires. Chacune et chacun peut trouver un interlocuteur pour l’aider et l’accompagner dans ses démarches. »

Qu’en est-il des relations avec les partenaires ?

G. L. : « Tout comme avec les allocataires, les relations n’ont cessé d’évoluer et de s’intensifier. Le travail très étroit que nous menons tous ensemble au service du territoire s’illustre au quotidien pour les habitants à travers les services que nos financements permettent de faire fonctionner.

Et puis, je pense aussi aux nombreuses actions communes et aux initiatives innovantes que nous avons menées et soutenues depuis le début de la crise sociale et sanitaire, notamment pour les plus vulnérables ».

Quels partenariats vous paraissent les plus emblématiques ?

« G. L. : « Je citerai notamment la contructualisation locale, initiée avec les contrats enfances et les contrats temps libres, qui a progressivement évolué, gagné en maturité pour être dorénavant incarnée dans les Conventions territoriales globales (Ctg). Il y a aussi l’animation du territoire départemental qui nécessite de la coordination des acteurs et qui est dorénavant soutenue par le Schéma départemental d’accompagnement des familles (Sdaf) qui structure notre partenariat.

Je pense également à des actions innovantes destinées à la jeunesse particulièrement impactée par cette crise : les Promeneurs du net ou la Boussole des jeunes.

D’un point de vue pratique, nous avons rendu les échanges avec les partenaires plus fluides, plus rapides, plus simples et quotidiens ».

Le maillage de la Caf sur le territoire s’est, lui aussi, densifié. Pouvez-vous nous en dire plus ?

« G. L. : « En effet, nous n’avons jamais cessé d’investir sur ce territoire durant ces 30 ans afin de proposer aux allocataires un service public plus moderne, plus performant et plus proche aussi.

Cette proximité est rendue possible grâce à vous, nos partenaires. Il y a, bien sûr, nos Esp@ces Caf à Évry-Courcouronnes, Massy, Brunoy, Arpajon … et nos 40 points relais numériques implantés dans vos structures. Cette présence au plus près de nos allocataires, grâce à vous, est une force ! ».

Comment voyez-vous l’avenir ?

G. L. : « La Caf est un acteur incontournable des politiques sociales et familiales. Les fonds distribués en témoignent.

Nous distribuons chaque année en moyenne plus de 1,4 milliard d’euros de prestations et 135 millions d’euros pour l’action sociale. Ces financements n’ont de sens que s’ils sont utiles au service de projets de territoires.

Nos habitudes de travail partenarial vont, bien sûr, se poursuivre.

Notre avenir tient en un mot : Atlantis, c’est le nom de notre futur siège à Évry-Courcouronnes.

Atlantis incarnera une double ambition : proposer un service public rénové et modernisé et vous accueillir dans des locaux adaptés à nos rencontres partenariales. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *