Crise sanitaire : l’action sociale sur tous les fronts

Vous le savez, la Caf, ce sont des prestations versées aux allocataires, mais aussi des dispositifs relevant de l’action sociale.

Voici un bilan de nos actions particulièrement nombreuses en cette période qui fragilise les plus vulnérables.

130 millions d’euros ! C’est le montant total de l’année 2020 consacré à l’action sociale de notre Caf. « Nous avons été encore plus présents que d’habitude pour les familles impactées par la Covid, annonce d’emblée Florent Hosatte, responsable du département Gestion administrative et technique. Les équipes se sont mobilisées, tant pour verser les aides exceptionnelles, que pour les accompagner ».

En chiffres, le bilan 2020

  • 1, 655 milliard d’euros de prestations versées, soit + 9 %
  • dont 130 millions d’euros en politiques sociales et familiales

Les actions phares

  • Les aides d’urgence : 1,25 million d’euros consacrés aux aides alimentaires et aux impayés de loyers pour 2 560 familles.
  • Des quotients familiaux relevés de 719 euros à 1 000 euros :pour que plus d’allocataires bénéficient de ces dispositifs inédits.
  • La mise en ligne de plates-formes simplifiées pour les partenaires : « Toutes les procédures ont été allégées, poursuit Florent Hosatte. Un questionnaire a été créé pour que les travailleurs sociaux fassent la demande d’aide le plus facilement possible ».
  • Les aides alimentaires : des paniers solidaires ont été distribués en partenariat étroit avec la Msa, des associations et centres sociaux.
  • Des aides financières collectives : les 284 Eaje ont perçu une aide exceptionnelle pour « passer le cap » difficile de l’année 2020. Objectif : maintenir l’offre de service sur tout le territoire. Il en a été de même pour les Ram, Fjt, Leap …qui ont vu leurs financements garantis.
  • Des aides aux vacances pour les familles des salariés « en première ligne » : afin de permettre aux personnels soignants, caissiers, éboueurs… de souffler et de se retrouver en famille, 100 000 euros ont été débloqués en reconnaissance de leur implication durant les périodes de confinement. Ils ont ainsi pu partir quelques jours sur la période estivale ou les congés de fin d’année.

Un grand merci aux partenaires !

La forte implication de nos partenaires a permis de relayer auprès de nos services les demandes des familles concernées par les aides exceptionnelles. Sans eux, ces leviers d’action n’auraient pu atteindre un tel niveau d’efficacité.