La Caf poursuit ses engagements pour la laïcité

Formation des agents, référent et comité dédié, signature de la charte de la laïcité et accompagnement pour tous les partenaires financés par la Caf …  Différents outils sont déployés pour que le principe de laïcité soit compris et appliqué par tous.

Ce n’est pas sans raison que le 15 juillet 2021, quelques heures après la fin du Comité interministériel de la laïcité présidé par le Premier ministre, Amélie de Montchalin, ministre de la Transformation et de la Fonction publiques et Marlène Schiappa, ministre déléguée chargée de la Citoyenneté, sont allées à la rencontre de collaborateurs de la Caf de l’Essonne.

En effet, depuis plusieurs années déjà, la Caf fait figure de précurseur dans ce domaine. Elle est largement mobilisée en faveur la laïcité et cela bien avant la loi du 24 août 2021 dont l’objectif est de renforcer la neutralité et la laïcité des services publics.

Les explications de Yann Quertainmont, référent laïcité de la Caf de l’Essonne

Quelles sont vos missions ?

Yann Quertainmont : « Je suis, en effet, le « Monsieur laïcité de la Caf «.  En tant que référent laïcité, je travaille au sein d’un groupe “Ressources” composé de collaborateurs de la Caf également formateurs en interne.

Il faut savoir que la Caf de l’Essonne est pilote de la démarche laïcité depuis 2016 grâce aux actions qu’elle a entreprises. Je pense notamment au Comité local, au site dédié et aux formations en interne, mais aussi en externe, auprès de nos partenaires.

Nous avions donc déjà assuré, au niveau départemental, la bonne prise en charge des engagements pris par la branche Famille à travers sa Charte de la laïcité adoptée en septembre 2015 ».

Quelles ont été les incidences de la crise sanitaire sur vos différents dispositifs ?

Yann Quertainmont : « En interne, nous avons poursuivi nos formations avec le service RH auprès de tous les nouveaux embauchés. Il s’agit d‘une journée entière consacrée à la laïcité : expliquer, échanger, et surtout faire comprendre ce qu’est la laïcité en partant d’un éclairage historique, mais aussi d’un point de vue juridique.

Nous ne faisons aucun prosélytisme (NDLR : attitude de personnes cherchant à convertir d’autres personnes à leur foi). Nous rappelons pourquoi nos vêtements, notre tenue et nos comportements doivent être parfaitement neutres. Cela est encore plus important pour tous les agents en contact avec le public.

Malheureusement, nous avons dû arrêter nos réunions du comité de suivi de la laïcité avec nos partenaires, mais nous repartons avec énergie ».

Un Comité local est prévu toute la matinée du vendredi 28 janvier à la CCI de l’Essonne avec les partenaires engagés avec la Caf (qui d’ailleurs signent la Charte de la laïcité). Pouvez-vous nous en parler ?

Yann Quertainmont : «En effet, le 28 janvier, nous allons, d’une part, organiser le 10e Comité local de la laïcité, mais aussi reprendre nos échanges en présentiel, – si la situation sanitaire le permet -.

Après une introduction du directeur de la Caf, M. Lacroix, nous organiserons des ateliers et recueillerons des témoignages des différents acteurs

Nous allons également proposer aux partenaires des formations d’une demi-journée sur le thème « Comprendre et appliquer la charte de la laïcité » selon leurs publics. Notre objectif est que tous les partenaires que nous finançons en bénéficient.

Faire vivre les principes de la laïcité dans le cadre des politiques qu’elle porte sur le département, est un réel enjeu pour la Caf de l’Essonne ».

Plus d’infos sur : http://www.esprit-de-laicite-caf91.fr/

Contact : laïcité.cafevry@caf.cnafmail.fr