La Marque employeur de la Caf, une démarche fédératrice

Depuis plusieurs années déjà, la Caf de l’Essonne déploie différentes initiatives liées à sa Marque employeur. Il s’agit d’actions relevant de la Responsabilité sociétale des entreprise (Rse), de la Rh et de la Qualité de vie et des conditions de travail (Qvct).

Rencontre avec Guillaume Lacroix, directeur de la Caf de l’Essonne et Philippine Michel-Paulsen, secrétaire générale de la Caf de l’Essonne.

Que représente la Marque employeur pour la Caf ?

Guillaume Lacroix : « La Marque employeur permet de regrouper un ensemble d’actions menées déjà depuis plusieurs années sous un même label.

Il s’agit, pour nous, de témoigner d’une approche innovante sur des sujets stratégiques tels que, par exemple, le recrutement, puis la fidélisation de nos collaborateurs. 

Pour nous, la Marque employeur, c’est un engagement, mais c’est surtout une façon d’être et d’aborder les sujets de la vie quotidienne de notre Caf depuis de nombreuses années ».

Les Rh bénéficient notamment des avancées que la Caf déploie en matière de Marque employeur. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Philippine Michel-Paulsen : « Notre marque employeur permet de communiquer plus clairement aux potentiels candidats notre culture d’entreprise et les valeurs issues de notre mission de service public.

Il est important ainsi que notre marque employeur soit alignée avec l’expérience candidat lors du recrutement puis l’expérience collaborateur de nos salariés.

Alors que la Sécurité sociale fait partie des premiers employeurs du pays, avec près de 10 000 recrutements annuels et 299 organismes recruteurs répartie sur l’ensemble du territoire, c’est aussi un employeur souvent méconnu ou mal perçu.

Nous souhaitons ainsi faire changer le regard sur la Sécurité sociale en valorisant l’engagement de nos collaborateurs, leurs valeurs, leur capacité à agir… Afin de montrer aux candidats que la Sécurité sociale est un employeur dynamique.

A l’heure où beaucoup s’interrogent sur le monde du travail, il s’agit de montrer que l’on peut donner du sens à sa carrière en rejoignant un organisme de sécurité sociale.

Nos métiers sont variés : travailleurs sociaux, Conseillers de service à l’usager, Gestionnaires conseil allocataires, des métiers supports dans l’informatique, les ressources humaines, l’immobilier, les achats…

Pour rendre visible nos offres et les opportunités d’emplois à la Caf, nous les partageons sur notre page LinkedIn et nous participons également à des salons alternance-emploi, des forums Handicap… »

La Caf participe également à différentes manifestations …

Guillaume Lacroix : « Tout à fait ! C’est important pour notre institution de témoigner de notre engagement sociétal.

Je pense notamment à la campagne « Octobre rose » destinée à sensibiliser les femmes au dépistage du cancer du sein et à récolter des fonds pour la recherche, à notre participation à la course caritative Odyssea… ».

Caf de l'Essonne
Copyrights
©Caf91

Pouvez-vous nous parler des Bureaux du cœur ?

Guillaume Lacroix : «C’est un sujet important pour nous. Dans notre futur siège, nous accueillerons l’association des Bureaux du Cœur en lui mettant à disposition les ressources matérielles de la Caf (bureau, photocopieurs, salles de réunion …).

C’est notre façon d’aider les personnes en grande précarité de notre territoire : Sdf, étudiants en situation de pauvreté, femmes ayant subi des violences conjugales, personnes en réinsertion… »

La Qvct fait aussi partie de cette Marque employeur…

Philippine Michel-Paulsen : « Nous avons constaté une évolution des attentes de nos salariés.

Pour y répondre, nous avons fait évoluer nos organisations de travail et nos pratiques RH et managériales. Par exemple, nous sommes passés de moins de 30% avant la crise sanitaire à plus de 90% de télétravailleurs à la Caf de l’Essonne, avec une personnalisation des formules de télétravail selon les métiers, permettant jusqu’à 3 jours de télétravail par semaine.

La Qualité de vie et des conditions de travail contribue à faire en sorte d’avoir les salariés les plus engagés et épanouis possibles. Cela se concrétise également dans notre nouveau siège social Atlantis à Évry-Courcouronnes.

C’est en lien avec la Caisse nationale (Cnaf) et l’Union des caisses nationales de Sécurité sociale (Ucanss) que nous avons travaillé dans une perspective de long terme.

Nous avons bien évidement choisi un bâtiment offrant les meilleures conditions de travail possibles à nos salariés tout en veillant à y traduire nos engagements en matière de responsabilité sociale, économique et environnementale. Les choix organisationnels et technologiques ont donc été faits pour répondre à ces enjeux !

Avec Atlantis, nous améliorerons considérablement la qualité de vie et les conditions de travail de nos salariés car le site présente de nombreux atouts : des espaces collaboratifs, des lieux de réunions, un espace d’activités (culturelles ou sportives), un grand parking, la mise à disposition de notre flotte automobile hybride … ». 

Qu’en sera-t-il pour les allocataires et pour les partenaires ?

Philippine Michel-Paulsen : « Notre futur siège proposera des améliorations notables dans les conditions d’accueil des allocataires avec notamment un parking, des accès sécurisés, mais surtout un service public plus moderne qui correspond encore mieux aux besoins actuels.

Désormais, la Caf sera en capacité d’accueillir les réunions partenariales d’une centaine de personnes, des groupes de travail… en présentiel ou en mode hybride ».