Les enjeux prioritaires de 2022

En cette nouvelle année, Guillaume Lacroix, le directeur de la Caf de l’Essonne, répond à nos questions.

Que représente 2022 pour la Caf de l’Essonne ?

Guillaume Lacroix : « Cette nouvelle année sera une année charnière dans l’histoire de la Caf de l’Essonne. Offre de services, territorialisation et nouveau siège, la Caf fera de 2022 une année d’innovations et d’avancées inédites.  

Nous allons également participer aux travaux préparatoires de la future Cog (Convention d’objectifs et de gestion) qui couvrira la période 2022-2027. Je reviendrai, bien sûr, vers vous pour évoquer les orientations retenues.

Mais en tout premier lieu, je souhaite adresser mes vœux les plus sincères, tant personnels que professionnels, à tous nos partenaires avec qui nous œuvrons au quotidien pour répondre aux demandes des Essonniens.

Notre collaboration repose sur une relation de confiance réciproque et sur des fondations solides qui, je le sais, ne visent qu’un seul objectif : proposer un service public de qualité et de proximité ».

La relation de service aux allocataires est au cœur de votre stratégie en cette nouvelle année …

Guillaume Lacroix : « Absolument ! Nous travaillons activement à diversifier notre offre de service auprès des allocataires pour faciliter et fluidifier les réponses à leurs sollicitations.

Nous avons remarqué, notamment depuis le début de la pandémie, que les usagers plébiscitent les rendez-vous, et tout particulièrement, les rendez-vous téléphoniques.

Nous allons donc expérimenter une nouvelle façon d’accueillir l’allocataire en conciliant l’accessibilité à distance et le contact visuel.

Cette évolution majeure, c’est le rendez-vous par visiocont@ct, c’est-dire en visio-conférence avec un agent de la Caf. Ce concept moderne et simple sera accessible à tous et il répond aux évolutions actuelles de notre société.

Cette innovation illustre une nouvelle fois notre capacité à toujours aller de l’avant et à faire progresser le service public sur les territoires ».

Pouvez-vous nous parler d’un autre thème majeur, la territorialisation et le développement des Conventions territoriales globales (Ctg) ?

Guillaume Lacroix : « La dynamique des CTG est déjà bien engagée, mais 2022 verra son intensification.

Le travail accompli avec les partenaires est exemplaire. En effet, et je me permets d’insister sur ce point, toutes les Ctg sont le fruit d’une co-construction complète, de l’état des lieux à l’élaboration des plans d’actions.

 Quelques chiffres pour illustrer mon propos :

  • En 2019 : 2 Ctg signées
  • En 2020 : 20
  • Et en 2021 : 16 
  • Pour 2022/2023 : ce sont plus de 40 Ctg qui seront signées. Cela signifie que ces Conventions, à terme, couvriront la très grande majorité de la population essonnienne.

Je félicite nos équipes et toutes celles des partenaires de cette avancée notable qui permet le rééquilibrage territorial pour assurer à tous l’accès à des services complets, innovants et de qualité ».

Un autre chantier d’envergure verra le jour en 2022, Atlantis. Pouvez-vous nous en dire plus ?

Guillaume Lacroix : « Atlantis, c’est la Caf de demain, c’est notre avenir, mais c’est aussi le vôtre !  Notre nouveau siège social, à Évry-Courcouronnes, devrait, en effet, être livré à la fin de cette année.

Il regroupera sur un seul site la majorité du personnel, mais pas seulement ! Il est conçu autour du concept de partage d’informations et de co-production. Cela signifie que nos partenaires y trouveront des espaces adaptés aux réunions de travail et d’échanges.

Atlantis accueillera également des réunions et des événements liés au partenariat. Je pense notamment aux assemblées générales, aux réunions départementales ou tout simplement aux réunions projet qui pourront se dérouler désormais chez nous !

Nous sommes impatients de vous y retrouver, mais d’ici là, nous aurons de multiples occasions d’échanger et d’avancer ensemble comme nous le faisons depuis des années.

Encore, une très belle année 2022 à tous ! »