Mesures de relance du Plan mercredi

Afin de contribuer au soutien des familles dans la conciliation de leurs vie familiale et professionnelle, la Branche famille poursuit son engagement à la mise en place d’une offre d’accueil de qualité sur le temps du mercredi, accessible au plus grand nombre d’enfants et de familles. La Caf de l’Essonne a inscrit dans son Contrat Pluriannuel d’objectifs et de gestion, le soutien à la diversification de l’offre de loisirs et de vacances notamment pour les plus vulnérables.

Dans ce cadre, des mesures de relance du Plan mercredi, composées de trois leviers complémentaires, sont mises en œuvre.

Une aide nationale exceptionnelle à l’investissement en Accueil de loisirs sans hébergement (Alsh) est créée pour les opérations de création, de réhabilitation, de transplantation ou d’acquisition de matériels et de mobiliers. Il s’agit d’une subvention dont les montants sont plafonnés à 300 000 euros (pour les créations, réhabilitations, transplantations) ou 25 000 euros (pour l’acquisition de matériels et mobiliers). Le document téléchargeable à partir du lien suivant : “Plan mercredi” permet de déposer une demande d’aide.

La bonification de la prestation de service versée dans le cadre des Plans mercredi est majorée pour atteindre 95 centimes par heure d’accueil pour les heures éligibles.

Cette majoration est valable pour les Alsh implantés sur un territoire prioritaire au titre de la politique de la ville ou sur une collectivité disposant d’un potentiel financier par habitant inférieur à 900 euros.

La création d’une aide transitoire à l’ingénierie qui permettra d’accompagner les collectivités qui souhaitent s’engager dans un Plan mercredi et dont l’élaboration du projet nécessite l’appui d’un prestataire. Le financement accordé peut être de 15 000 euros maximum par projet.

Réunion du réseau des coordinateurs petite enfance

En lien avec son rôle d’acteur clé des politiques sociales territoriales, la Caf de l’Essonne a organisé à distance, la réunion trimestrielle du réseau des coordinateurs Petite enfance. Ce temps a permis notamment d’échanger sur les mesures exceptionnelles mises en place par la Branche famille dans le cadre du soutien aux établissements d’accueil du jeune enfant. La vingtaine de participants ont également pu s’exprimer sur les pratiques mises en place pour accueillir les enfants et leurs familles dans les meilleures conditions, en cette période de crise sanitaire. Trois réunions sont d’ores et déjà programmées pour 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *