Parole de partenaire : Interview de Philippe Rio

Édition spéciale

Christine Mansiet : le bilan de 5 années à la Caf de l’Essonne

 

“Une véritable alliance avec la Caf de l’Essonne”

Philippe Rio
Crédits photo : Twitter/Philippe Rio

Partenaire de longue date de la ville de Grigny, la Caf a intensifié son soutien financier et technique en lui donnant une dimension plus stratégique. Celle-ci se traduit par la signature d’une Convention territoriale globale (Ctg), la seconde signée dans le département. L’ambition de la Caf : mieux répondre aux enjeux du territoire de Grigny.

Rencontre avec le maire de Grigny, Philippe Rio, qui nous livre sa vision de ce partenariat.

 

 

 

 

La Caf et la commune de Grigny ont signé le 30 septembre une Ctg pour les 4 ans à venir. Qu’est-ce que cela représente pour la ville ?

Philippe Rio : Je souhaite en premier lieu insister sur le fait que pour moi, cette Ctg va bien au-delà d’une convention classique et d’un simple partenariat.  C’est une véritable alliance, et je pèse mes mots, qui a pu se créer grâce au climat de confiance qui s’est tissé au fil des ans entre la directrice, Christine Mansiet, et la commune.

Il y a un élément essentiel : c’est la Caf qui est venue vers nous. Elle nous a fait découvrir la nécessité de travailler autrement. Pour moi, la Caf, avant, c’était un acteur administratif. Grâce à sa directrice, j’ai découvert une force de frappe insoupçonnée et surtout incroyable avec des compétences techniques avérées et de grands professionnels. La Caf a été à l’avant-garde en se positionnant comme le moteur et en proposant une vraie vision et un diagnostic de nos enjeux sociaux. Elle a, ainsi, incité tous les acteurs à se surpasser.

 

Concrètement, quels bénéfices la commune va-t-elle en tirer ?

P. R. : L’enjeu est énorme ! Cette Ctg et plus particulièrement sa traduction opérationnelle, par des moyens financiers et humains conséquents, contribue à la reconquête républicaine de certains quartiers de la commune !

Je pense notamment aux Tickets loisirs jeunes (Tlj). La Caf a fait passer le quotient familial de 719 à 1265 euros. Cela signifie qu’avec les 65 000 euros apportés par la commune pour PASSEPORT 2024, nous avons réussi avec la Caf à donner un caractère universel au Tlj. Il est désormais accessible à tous ! Il n’y aura plus d’oubliés, plus d’enfants qui ne feront pas de sport car « c’est trop cher ou parce que c’est réservé aux garçons de la famille ». Je pense notamment à la section de handball féminine qui est passée de 12 à 60 jeunes filles, au club de rugby à 15, avec une véritable poussée féminine … On espère plus 20% de licenciés sur la commune. Et le sport, tout le monde le sait, c’est l’accès à la citoyenneté, à la santé, à l’égalité des chances. Le sport a des vertus éducatives et c’est un pilier de la Cité éducative.

 

Grigny est aussi lauréate du label Cité éducative…

P. R. : Grâce à ce label, tous les partenaires, la Caf, l’Éducation nationale, les services municipaux, l’Agence Régionale de Santé vont pouvoir poursuivre et amplifier leur travail collaboratif pour favoriser la réussite des jeunes Grignois. Cependant, je souhaite insister sur le fait que, alors que nous n’avions pas encore ce label, la Caf et l’Éducation nationale étaient déjà très actives pour créer un terrain favorable à la réussite éducative de tous les enfants de la ville.

Pour conclure, je dirai tout simplement que grâce à la Caf, et aux actions entreprises, qui se veulent stratégiques pour la ville et concrètes pour les habitants, Grigny va pouvoir agir en profondeur pour ses habitants les plus fragiles.

 

Les caractéristiques de Grigny :

  •        Une population jeune,
  •        des indicateurs de pauvreté importants et nombreux,
  •        des difficultés dans l’accès aux droits, aux loisirs, à la santé, à l’éducation
  •        un non-recours important aux dispositifs de la Caf.

La Ctg avec Grigny 2019/2022 constitue un outil de pilotage et d’évaluation du projet social de territoire pour les quatre prochaines années. Elle permettra de favoriser la mise en œuvre de politiques publiques adaptées aux besoins des habitants, facilitant un accès aux droits simplifié et une mobilisation des acteurs optimisée et efficace.

5 secteurs concernés par la Ctg :

  •        Petite enfance : contribuer au processus de développement éducatif et social des enfants de 0 à 3 ans
  •        Enfance – jeunesse : permettre à chaque jeune l’accès à un parcours de réussite éducative visant son épanouissement
  •        Insertion, logement et accès au droit : proposer aux habitants un parcours d’insertion coordonné, lisible et visible
  •        Animation de la vie sociale : faire de l’animation à la vie sociale le pivot des politiques sociales
  •        Parentalité : il s’agit d’accompagner les parents dans l’éducation de leurs enfants et à subvenir à l’ensemble de leurs besoins éducatifs, affectifs, scolaires, culturels, sociaux et sanitaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *