Plan Rebond Petite enfance : la Caf à vos côtés

200 millions d’euros ! C’est le montant du Plan Rebond décidé par la branche Famille consacré à la petite enfance sur tout le territoire français.  

« La Caf de l’Essonne s’engage dans le déploiement local du Plan Rebond pour soutenir ses partenaires et les professionnels de la petite enfance directement impactés par la crise sanitaire. Notre objectif est clair : soutenir durablement l’activité des structures, poursuivre le développement de l’offre d’accueil et réduire les inégalités d’accès sociales et territoriales en direction des publics qui en sont à ce jour le plus éloignés ».

Laeticia Favre, référente Enfance à la Caf de l’Essonne.

Des fermetures lors des confinements (sauf pour les parents « prioritaires »), des adaptations et des protocoles sanitaires à mettre en place, des familles moins présentes en raison du télétravail ou au chômage, … La période est difficile pour les Établissements d’accueil du jeune enfant (Eaje).

C’est pour aider durablement les crèches, les micro-crèches et les Maisons d’assistants maternels (Mam) que 5 mesures, financées sur le Fonds national d’action sociale, ont été votées :

  • Des remises d’indus et des aides ciblées pour un montant total de 50 millions d’euros en 2021
  • Un plan d’aides exceptionnelles à l’investissement en 2021
  • La majoration pérenne du barème du Bonus territoire dans le cadre des Conventions territoriales globales pour un montant total de 75 millions d’euros en 2021 et de 81 millions d’euros en 2022
  • La création d’un pôle national de ressources et de conseils sur la Petite enfance
  • Des mesures pérennes de soutien aux Maisons d’assistants maternels pour un montant total de 15,3 millions d’euros.

Des aides variées

« Il y a différentes formes d’aides, tant en fonctionnement qu’en investissement. Nous sommes là pour accompagner les partenaires qui en ressentent le besoin afin de monter leur dossier » précise Laeticia Favre :

  • des mesures exceptionnelles de soutien, non pérennes, au regard des impacts de la crise sanitaire sur le fonctionnement des structures, en complément des aides exceptionnelles déjà votées depuis mars 2020
  • des mesures pérennes d’incitation auprès des partenaires et porteurs de projet pour poursuivre les projets de développement, réduire le reste à charge des collectivités en particulier dans une perspective de rééquilibrage territorial.

La Caf de l’Essonne prévoit d’organiser prochainement une réunion collective avec tous les partenaires concernés pour les informer de façon détaillée de tous ces dispositifs.

L’accueil du jeune enfant en Essonne en chiffres

  • 338 équipements d’accueil du jeune enfant pour 11 897 places d’accueil
  • 14 Maisons d’assistants maternels pour 155 places d’accueil
  • 7 361 assistants maternels individuels pour 21 908 places d’accueil

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *