Une Caf moderne, de proximité et implantée sur tout le territoire

Édition spéciale

Christine Mansiet : le bilan de 5 années à la Caf de l’Essonne

Christine Mansiet
Crédits Photo : Caf de l’Essonne

À l’aube de son départ pour de nouvelles responsabilités au sein de la branche Famille, Christine Mansiet, la directrice de la Caf de l’Essonne, dresse un bilan des actions déployées pendant 5 ans et expose sa vision de l’avenir.

 

 

 

 

 

Quelles ont été vos premières impressions lors de votre arrivée à la tête de la Caf de l’Essonne ?

Christine Mansiet : A mon arrivée, et cela pendant plusieurs mois, j’ai multiplié les rencontres sur le terrain, avec nos partenaires institutionnels, politiques et associatifs … J’aime m’imprégner de l’ambiance d’un territoire et de ses spécificités. Je me souviens avoir été marquée par sa complexité tant géographique, sociologique que politique. C’est un département passionnant, avec ses quartiers en politique de la ville, ses zone rurales, un dynamisme incroyable, une diversité d’acteurs et une grande richesse associative.

 

Quel a été votre fil rouge pendant ces 5 années ?

CM. : Il y en a eu plusieurs, bien sûr : une collaboration plus étroite avec nos partenaires pour lutter contre les inégalités, la modernisation de notre service public pour apporter aux allocataires une offre complète et personnalisée à la fois…

Mais le véritable fil rouge, notre pierre angulaire, a été de redéfinir notre politique partenariale en plaçant la territorialisation de nos actions au cœur de tous les enjeux.

La territorialisation, c’est simple et tellement complexe à la fois.  C’est apporter plus de services, plus d’expertise et de savoir-faire, ainsi qu’une réponse plus personnalisée aux réalités sociales de chacun des territoires. Nous avons pu la mettre en place grâce à notre connaissance fine des réalités socio-économiques, mais aussi au renforcement de notre ingénierie sociale.

L’ambition était -et elle l’est encore- d’adosser aux financements que nous accordons, une réelle plus-value avec une vision stratégique des politiques sociales et familiales sur le territoire. Bien sûr, tout cela n’est possible qu’en identifiant les bons niveaux d’intervention de la Caf pour apporter à chacun de nos partenaires une réponse en lien avec le diagnostic posé et les besoins exprimés.

Pour cela, nous avons œuvré aussi en interne, en lien étroit avec les cadres de territoire et avec les équipes de l’action sociale.

 

Pouvez-vous citer un exemple d’illustration de la territorialisation ?

CM. : Au-delà des actions déjà entreprises sur les territoires, je souhaite insister sur les Conventions territoriales globales, les Ctg. Ce sont des outils qui regroupent un ensemble de dispositifs au service des communes et/ou des Epci et qui illustrent parfaitement notre mission principale : impulser une dynamique sociale sur les territoires.

Les Ctg concrétisent notre stratégie d’adaptation aux besoins réels d’un territoire. Ce travail de diagnostic, d’analyse, de ciblage et d’alignement de moyens financiers, seule la Caf est en capacité de le faire.

La première Ctg a été signée avec la commune d’Évry-Courcouronnes le 13 juin dernier. Elle a été suivie par Grigny le 30 septembre. D’autres vont suivre : la commune de Massy, les communautés d’agglomération de l’Etampois Sud Essonne, de Cœur d’Essonne et du Val d’Essonne.

Je me félicite de cette démarche qui positionne réellement la Caf comme l’acteur essentiel des politiques sociales et familiales en Essonne.

 

La stratégie partenariale se traduit aussi par des initiatives locales, pouvez-vous nous en citer une ?

CM. : Oui, je pense notamment à une expérimentation lancée par la Caf sur le Val d’Yerres-Val de Seine et en lien avec les partenaires. Son objectif est de mieux répondre aux besoins des familles en matière d’accompagnement de la parentalité et/ou confrontées à une situation de séparation. Nous avons tous beaucoup travaillé pour mieux articuler nos interventions et avoir un discours commun. Les mamans seules, les parents seuls, doivent se sentir accompagnés par des professionnels tels des psychologues, médiateurs familiaux, juristes… dans un parcours personnalisé.

 

La lutte contre les inégalités fait aussi partie de vos priorités ?

Oui, absolument, et cette lutte passe par l’accès aux droits et par la simplification des démarches, deux sujets qui me sont chers. En maximisant la présence de la caisse sur tout le territoire, avec plus de 40 points d’accès, les Esp@ces Caf, les points relais, des antennes sociales…  nous avons renforcé notre maillage territorial.

Ces nouvelles implantations ont été définies avec deux partis-pris : la proximité et la qualité pour nous permettre de mieux assurer notre mission de service public. Les allocataires bénéficient désormais, où qu’ils résident en Essonne, d’un accès à leurs droits plus rapide et plus simple.

La dématérialisation participe pleinement à cette ambition. Nous avons intensifié nos efforts pour proposer des services en ligne toujours plus performants. Le développement du site caf.fr, les téléprocédures, les campagnes mensuelles d’emailings, les espaces numériques dans nos accueils… Ces cinq dernières années, nous avons fait du numérique une réalité dans la relation de services aux allocataires.

Mais dans un département comme l’Essonne, le numérique n’est rien sans un visage humain. Là aussi, nous avons eu à cœur de maintenir le lien avec nos allocataires pour lesquels l’informatique reste une barrière !

C’est toujours dans cet esprit que nous avons développé les services aux familles afin de réduire les inégalités grâce notamment à une politique d’action sociale dynamique et pro active.

 

Sur le paiement des prestations familiales – le cœur de métier d’une Caf -, pouvez-vous nous dire quelles ont été vos principaux chantiers ?

CM.: Même si tout n’est pas parfait, en 5 ans, notre Caf a fait du chemin ! Nous nous sommes considérablement améliorés sur les délais de traitement et la qualité de la liquidation ! Pour faire simple, on paye plus vite et avec moins d’erreurs, ce qui contribue à une plus grande satisfaction de nos allocataires.

Là aussi, je salue le travail des équipes qui ont œuvré jour après jour à améliorer notre productivité. Aujourd’hui, je quitte cette Caf sereine car la situation est stabilisée sur le plan de la performance et du paiement des prestations familiales.

 

Vous avez aussi préparé l’avenir, avec notamment un important projet immobilier implanté sur Évry-Courcouronnes. Pouvez-vous nous en dire plus ?

CM. : En effet, depuis 2 ans, la stratégie immobilière s’impose au cœur de nos enjeux d’avenir. L’objectif de ce projet est d’en faire un véritable projet fédérateur et participatif. L’enjeu pour la Caf est stratégique : il s’agit de regrouper la majorité des collaborateurs de l’organisme sur un seul site, dans la ville d’Evry-Courcouronnes.

C’est le symbole d’une Caf unifiée et moderne qui proposera à ses salariés, un cadre de vie professionnel plus agréable, à ses allocataires, des conditions d’accueil rénovées et enfin, à ses partenaires, des espaces de réunion pour mener leurs projets, leurs actions…  dans les meilleures conditions… Pour la Caf de l’Essonne, c’est aussi l’opportunité de se réimplanter sur son territoire et de poser une vraie image de marque !

En quelque sorte, ce projet immobilier représente tous les efforts internes que nous avons réalisés pour moderniser notre offre de service. Je suis convaincue que c’est grâce à la réussite de notre transformation interne que nous avons été en capacité d’innover sur les territoires et d’impulser une nouvelle dynamique pour nos allocataires et pour nos partenaires.

 

Un dernier mot ?

Je fais toute confiance aux compétences des équipes de la Caf pour poursuivre le travail initié ces 5 dernières années autour des politiques sociales.

Je sais aussi, que nous pourrons compter sur les forces vives du département pour continuer à porter toutes ces innovations sociales dans les valeurs qui nous sont chères : la solidarité, le vivre ensemble et le respect.

Merci à tous pour ces cinq années intenses à vos côtés ! Je vous souhaite le meilleur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *